A Propos de ...

L'entreprise, l'entrepreneur, l'apicultrice

Biologiste écotoxicologue, de formation universitaire bac+5, je me suis mise à l'apiculture par passion pour le monde des insectes et autres "bêtes" à squelettes externes.
Outre une 1ère ébauche de la pratique de l'apiculture en relation avec des études scientifiques en 2000, je me lance en 2010 dans la gestion apicole et c'est fin 2014 que l'entreprise agricole voit le jour.

  • L'entreprise est née par le développement du cheptel apicole et par l'envie de produire par soi-même des produits naturels, de qualités, français et "fait main". Tout est "made in" France alias "Fabriqué, produit en France".
  • Les produits dérivés ne sont que la recherche constante de revenir aux sources en utilisant la matière première brute, une volonté de non pollution lors de la fabrication, et de proposer des produits sans artifice et sains.
  • L'élevage est en respect de l'animal, de son environnement naturel, de produire localement à échelle "humaine" pour tendre vers une maîtrise des tenants et aboutissants.
  • Dû fait de ma formation je suis soucieuse de toutes contaminations et je promeus des analyses toxicologiques, que je réalise sur ma production dans la mesure du possible.
  • Je propose des formations dont le contenu est basé sur les articles scientifiques et avec la rigueur scientifique. 

Les ruchers

Les ruchers sont :

  • en zone humide dans une ZNIEFF (I et II)
  • en moyenne montagne, au abord du Parc Naturel Régional du Pilat.

Détails et photographies

Elle permet ainsi une production apicole locale alliant des ruchers témoins dans le cadre de la qualité environnementale.

L'abeille

​Nos abeilles sont des écotypes locaux du genre Apis mellifera.

​La prophylaxie apicole se réalise par le biais des méthodes alternatives alliant traitement chimique dit "doux", et méthodes biologiques, biotechnologiques, que vous pouvez retrouver via la formation apicole "Acaricides Apicoles" que je réalise. Et je cultive également l'immunité sociale de l'insecte !

La sélection phénotypique des colonies au cours des saisons se fait, entre autre, selon : 

  • la résistance aux maladies, aux caractéristiques hygiéniques et nettoyeuses des colonies pour amorcer le développement de souches tolérantes au Varroa ! Le Varroa est un ectoparasite non originaire de nos contrées, mais dont l'haplotype corréen (une version du parasite) infeste l'abeille europpéenne qui n'a pas le même comportement que sa "cousine" Apis ceranae. Cette dernière a su avec l'évolution équilibrer la balance hôte-parasite  !
  • le maintien du caractère de propolisation, qui est la substance naturellement produite par l'insecte à des fins d'homéostasie de l’environnement du nid, de contrôle du développement microbien, etc.
  • "l'agressivité" et sa capacité à hiverner, en d'autre terme  son adaptabilité à l'environnement local.